Formation préparatoire au métier d’aide-soignant (cursus partiel)

Formation préparatoire au métier d’aide-soignant

- Avoir 17 ans minimum le jour de l’entrée en formation et moins de 30 ans* à la signature du contrat d’apprentissage,
- Détenir un diplôme ou titre permettant l'accès en cursus partiel (bac pro SAPAT ou ASSP, DEAMP, MCAD...),
- Avoir satisfait au concours d’entrée à l'IFAS,
- Avoir trouvé un employeur

 

* Des dérogations à la limite d’âge sont possibles dans le cas de projet de création ou de reprise d’activité, de succession de contrats d’apprentissage, de rupture de contrat pour des causes indépendantes de la volonté de l’apprenti, et pour les personnes auxquelles la qualité de travailleur handicapé est reconnue.

DURÉE DE LA FORMATION

Seules les personnes titulaires d’un diplôme ou titre sanitaire et social (MCAD, DEAMP, DEAVS, AVF, DEAP, bac ASSP, SAPAT...) peuvent réaliser la formation en apprentissage. En cursus partiel, la durée de formation est variable en fonction des modules manquants.

La rentrée s’effectue entre le 25 août et le 1er octobre, selon l’IFAS.

FORMATION THEORIQUE

Les apprentis en parcours partiel doivent valider 3 ou 4 modules, selon leur diplôme initial. Le volume annuel de cours est de 315h ou 350 h selon le cas de figure

Les huit modules en institut de formation sont les suivants :

- Module 1 : Accompagnement d'une personne dans les activités de la vie quotidienne (140h)
- Module 2 : L'état clinique d'une personne (70h)
- Module 3 : Les soins (175h)
- Module 4 : Ergonomie (35h)
- Module 5 : Relation – Communication (70h)
- Module 6 : Hygiène des locaux hospitaliers (35h)
- Module 7 : Transmission des informations (35h)
- Module 8 : Organisation du travail (35h)

FORMATION PRATIQUE

L’employeur désigne un maître d’apprentissage titulaire d’un diplôme de même niveau que celui auquel prétend l’apprenti, et qui possède une expérience professionnelle d’au moins 2 ans.

L’apprenti réalise certaines périodes de formation clinique hors de chez son employeur. L’apprenti demeure salarié de son entreprise pendant ces périodes.

Si l’apprenti n’est ni au centre de formation, ni en stage, il doit être chez son employeur.